Filière bière  connaissez-vous l’histoire des brasseurs belges 

Filière bière : connaissez-vous l’histoire des brasseurs belges ?

La bière reste l’une des boissons les plus consommées au monde. Les amateurs de mousses apprécient ce mélange d’eau, houblon d’orge et de levure. Ce breuvage a ses adeptes depuis toujours en Belgique. Faisons un petit voyage dans le temps pour en découvrir les origines.

Les premiers brasseurs traditionnels ont vu le jour en Flandre

Il est difficile de donner une date précise à laquelle les Belges ont commencé à produire et boire de la bière. Les premières preuves écrites attestent que les brasseries existent depuis des siècles en Flandre. Cette tradition remonterait au Moyen-âge. À l’époque, les nonnes et les moines ont préparé leur propre breuvage levé à partir des graines qu’ils ont sous la main. C’était une solution alternative à l’eau des puits encore peu hygiénique. Le nectar ambré était alors bu par tous, notamment par les enfants. Cette bière de table comportait peu d’alcool. Le brassage d’antan consistait surtout à éliminer les germes. Des arômes ont été ajoutés pour plus de plaisir à consommer cette boisson populaire.

La Belgique compte plus de 3 brasseries pendant la Guerre

L’évolution des technologies a permis de créer des bières beaucoup plus fortes qu’au Moyen-âge. Au fil du temps, le taux d’alcool remonte progressivement. La boisson est prisée pour cette dose de joie et de bonne humeur qu’elle apporte. Ce ne fut pas une surprise que les brasseurs voient leurs affaires fleurir pendant la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, ils étaient plus de 3000 à servir les troupes, la population et surtout les Allemands. La bière était fédératrice en cette période difficile de l’Histoire. Lorsque la paix est revenue, les réglementations apparaissent et donnent un cadre légal aux débits de boisson. Les procédés et des précautions tels que le lave-verre professionnel préservent désormais la santé des consommateurs.

Des traditions, recettes et secrets perpétués de père en fils

En dépit de nombreuses normes et réglementations en vigueur, des traditions séculaires sont encore transmises entre les générations. Les brasseurs gardent secret le dosage des différents ingrédients de leurs meilleures bières. En effet, la boisson se compose essentiellement d’eau, de maïs et de houblon. Ce dernier sert de conservateur naturel. Des universités proposent aussi des cours pour les jeunes intéressés par cette filière qui a encore ses beaux jours devant elle. Les micro-brasseries pullulent de partout. La nouvelle génération fait preuve d’inventivité et s’efforce de créer des tendances.

N’oubliez surtout pas de savourer les bières « patrimoines »

Quelques bières belges ont été élevées au rang de patrimoines de l’humanité par l’UNESCO. Dans les faits, les Nations Unies reconnaissent que cette boisson fait partie d’un mode de vie en Flandre depuis toujours. L’ancêtre des bars locaux a proposé le nectar blond vers 1515. En plus de 500 ans, la quantité avalée reste incalculable. De toutes les manières, ce breuvage se déguste tous les jours. Les brasseurs ne sont plus les seuls à en servir. Dans les cafés, au restaurant ou à la pêche ou devant un match de foot, les consommateurs trouvent du plaisir à siroter leurs mousses. Que demander de mieux ?

Leave a Comment